Manicomio di R

Dans ce reportage je vous emmène dans le monde de la psychiatrie et ces asiles en Italie.

L’asile est un témoin silencieux du passé italien et son histoire psychiatrique locale.

Construit en tant l’hôpital de la charité il devient un asile à la fin du 18e siècle. L’histoire des asiles et leur méthode de travail ne sont des à présent plus un secret, car comme aux USA ou même en France, ces établissements étaient utilisés comme un enfermement pour ce qu’on appelait les maniaques pauvres ou les fous dangereux que la société rejette.

Cet asile comme tout ceux présent en Italie ferment l’un après l’autre après l’entrée en vigueur de la loi Basaglia fin 1978.  Après plus de dix ans de luttes politiques sur le thème du droit à la santé. C’est ainsi que l’on reconnaît le droit à un traitement sanitaire pour les personnes atteintes de troubles psychiques qui, avant la loi 180, ne disposaient d’aucune option publique de soin excepté l’asile. Commence alors la prison chimique!

Au passage j’aimerais vous partager l’excellent travail photographique de Raymond Depardon. Ces images ont été prises de 1977 à 1981.

 

Ma visite du Manicomio di R date de cet été. Un des plus beaux en matière d’abandon. Un lieu qui était sur ma bucket-list depuis quelques années.

Fermé depuis plus de 30 ans et sans aucun entretien, il tombe doucement en morceaux.
Le parc comporte nombreux pavillons, mais nous visitons seulement celui qui devrait recevoir une réhabilitation très prochainement en vue de sa très grande valeur architecturale.

Notre entrée c’est fait très tôt le matin mais pas vraiment en silence. Il faut savoir que dans le parc une muette de moutons tiens la garde et qu’ils fonctionnent bien en terme d’alarme.

12961663_1122922947797397_5401323074955790205_n

 

Une fois le trou dans le portail franchit, nous ne trainons pas. Cet alors qu’un sprint commence dans l’énorme parc pour atteindre le pavillon en question sans faire éveiller les soupçons des voisins.

12928250_1122922787797413_5349220839566733869_n

Nous trouvons l’ouverture qui nous mènera à l’intérieur du site. Malheureusement les très beaux et grands couloirs sont déjà condamnés, des échafaudages pas très esthétique maintiennent la structure pour éviter un effondrement. Mais le lieu est grand est il est a nous pour quelques heures. Notre exploration peut enfin commencer.

28052016-_MG_0042-HDR

This slideshow requires JavaScript.

A la sortie du pavillon le sprint est de mise encore une fois pour éviter de croiser le gardien sur place. On sera obligés de nous cacher derrière une structure le temps qu’il quitte le lieu.

18739998_10155271968352305_1970688967531146218_n

La bella ITALIA offre beaucoup de belles choses, mais cet asile fut ma plus belle exploration du trip. Accompagné de 3 photographes aussi fous que moi, ce fut une rigolade et un exploit d’avoir pu faire ce lieu. Merci les loups

28052016-_MG_0045

 

 

 

 

Advertisements